Grotte de Nouailles – 23 février 2013

Posted by on 18 Mar 2013 in Actualités, CR, Photos | 3 comments

Grotte de Nouailles – 23 février 2013

Grotte de Nouailles

23 février 2013 – avec Laurence (ASCR) et Manu

Programmée depuis plus d’un mois, nous nous retrouvons à 2 pour aller découvrir la grotte de Nouailles. Repérée il y a quelques semaines avec Thomas, sa visite approfondie fait partie des objectifs 2013 !

Équipe réduite mais motivée, nous nous équipons dans un froid glacial et venté ; l’idée d’aller se baigner jusqu’au cou dans une résurgence refroidit nos ardeurs ! La marche d’approche est de toute beauté dans les gorges de la Loue, les couleurs sont superbes entre l’eau turquoise ou verte des gours, le bleu tranchant du ciel et le floconneux pâle des frondaisons. Vous devrez me croire sur parole, l’appareil photo est resté dans le coffre, au chaud, lui.

Entrée de la Grotte de Nouailles

Au niveau progression, avant la voute mouillante : le méandre n’est pas étroit, mais pas très large non plus. On passe ‘bien’ avec un kit, et en s’entraidant dans les ressauts (maxi 1 ou 2m), ça va tout seul. Les cascatelles donnent une belle ambiance aquatique.

Ensuite, le plafond s’abaisse, on passe une première voute mouillante très courte, avant de découvrir après un virage à angle droit…

LA voute mouillante

croquis – voute mouillante

Refus d’obstacle !

J’ai trouvé l’endroit vraiment trop sélectif : il aurait fallu passer dans la faille oblique, sur le dos, et en enlevant le casque, et ce sur plusieurs mètres. Il est possible que les niveaux d’eaux aient été trop hauts ; à confirmer avec un connaisseur de la cavité.

Laurence, qui est passée au-dessus de moi pour voir la suite, considérait que c’était passable, mais n’a jamais non plus passée de voute mouillante digne de ce nom… Alors on décide unanimement de plier bagages. Retour dehors rapide malgré les kits.

D’après les descriptions, le réseau semble très esthétique par endroit. Une future sortie photos + exploration s’impose !

À revoir dans l’été, à l’étiage sec…

Pour ne pas en rester là et profiter de notre équipement, nous filons sur le coteau d’en face pour explorer…

la résurgence du Pontet

… qui est la source pérenne dont les Faux-Monnayeurs sont un éxutoire. L’escalade de la cascade à moitié englacée laissera quelques sensations fortes. Nous fouillons un peu partout et constatons de belles formes d’érosions.

La résurgence du Pontet coulait vraiment ‘pas mal’, avec du bouillon dans les vasques de résurgences au-dessus de la cascade.

Pour info : Débit de la Loue à Vuillafans le 23/02/2013 à 12h = 13 m3/s

Manu

3 Comments

  1. Après discussion avec l’ami Rom1, qui a déjà trainé sa combi dans la grotte de Nouailles, LA voute mouillante ne nécessite pas l’utilisation de tuba, ni de progresser sur le dos en enlevant le casque ;-). On est censé y progresser debout avec de l’eau sous le menton, et pas sous les sourcils !
    Notre petit étiage d’hiver était donc insuffisant : il faudra attendre au moins 4 semaines sans précipitations pour s’engager là-dedans et découvrir le réseau…

  2. Bonjour, simple question : l’entrée de la grotte est-elle loin du chemin de randonnée qui va jusqu’à la source de la Loue ? Je suis allé à la source hier après midi en espérant voir de près cette grotte en passant mais impossible de la repérer depuis le chemin, même en explorant un peu les alentours.

    • Bonjour Julien,

      Merci pour ton commentaire.
      Après m’être renseignée, voila la réponse de Philippe Lavisse (Président de notre club de spéléo – Merci à lui) : « Pour trouver l’entrée de la grotte, il faut quitter le chemin de randonnée par un sentier bien marqué qui démarre sur la gauche après être passé sous la ligne haute tension en venant du parking. »

      Tiens-nous au jus si ok pour toi.

      Belle journée et au plaisir.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *