Escalade au Gouffre Rappant

Posted by on 18 Nov 2012 in Actualités, CR, Photos | 2 comments

Escalade au Gouffre Rappant

Escalade dans le gouffre Rappant

16 Novembre 2012

Participants : Thomas (ASCR), Manu (SCMO)

TPST : 5 h

Lors d’une visite « touristique » il y a 3 semaines, on n’a pu s’empêcher de constater que le collecteur fossile ne devait pas s’arrêter ainsi…

Et en levant les yeux, une belle cheminée vierge nous tendait les bras !

Puits d’entrée

RDV pris pour ce vendredi 16/11, avec tout le barda d’escalade sous terre : perfo, barre Raumer, plaquettes Alien, goujons, sangles, corde dynamique de Thomas, etc.

Le temps est superbe, on profite de l’automne du Haut-Doubs.

On descend vite fait mais bien chargé, et plein d’entrain pour l’exploration. Manu équipe avec le challenge de ne poser aucune plaquette (oui, il faut bien jouer un peu !), donc il utilise des anneaux souples en Dyneema, et bricole un peu, mais avec succès.

Le collecteur fossile

Thomas démarre l’escalade

…en pendulant judicieusement depuis le puits d’entrée, ce qui fait gagner une petite dizaine de mètres.

Manu l’assure depuis un double relais sur concrétions, à 10 m du sol. Grâce à une plaquette auto-verrouillée,  2 mains libres permettent de faire plein de rangements et de manip’, et gagnent beaucoup de temps pour les moments où ça doit dépoter.

Ensuite, grâce à quelques coups de lasso, Thomas progresse d’amarrage naturel (AN) en AN : 4 en tout.
Il termine par un chouette pas en libre, pas forcément « difficile », mais à 17 m du sol et 3 m au-dessus du point, avec un perfo, une batterie, un kit plein et des bottes… Tout est relatif !

Manu prend la suite, Thomas redescend au relais.

La progression se déroule au perfo, car les AN se sont plus de la partie. La barre Raumer, ça avance bien ! au moins 1 m entre chaque point, et on ne peut pas dire que Manu soit grand…

Les manip’ s’enchaînent en prenant garde de ne pas mélanger les cordes et le matériel, car vraiment, on est chargé comme des sapins de Noël.

La cheminée est belle, très concrétionnée, et immaculée. Ça brille de partout !

4 mètres sous la cloche terminale, peut-être un départ dans un renfoncement, dans l’axe de la faille ?

L’entrée du gouffre sous la neige , fin octobre 2012

Manu tente une progression en oppo grâce à des concrétions adhérentes, et monte de près de 3 mètres d’un coup : au sommet d’une escalade de 25 m, ça le fait ! Manque de chance, le renfoncement de donne rien : les concrétions ont tout bouché. Il y a quelques bestioles, venues par de toutes petites failles : on doit être quelques mètres sous la surface, mais la suite humaine n’est pas là. Dommage…

Après la pose 2 points pour un rappel plein pot, c’est parti pour le déséquipement : Manu ressemble de plus en plus à une guirlande de Noël sous amphét’.

Tous 2 arrivés en bas, on constate que pour chercher la suite du collecteur fossile, il faudra creuser sous/dans la trémie calcifiée qui obstrue le conduit.
L’autre solution est de revenir avec une petite couche de neige, et de chercher en surface les trous au-dessus du collecteur supposé.

On se sépare vers 20h, et le WE ne fait que commencer !

Merci Thomas pour la super-ambiance, et cette escalade commune. Inutile, mais belle. Donc indispensable.

Une reprise de la topo est à faire…

En oubliant la topo historique, car il en manque BEAUCOUP.

Si ça intéresse des gens, voilà encore une idée de sortie.
Il y a aussi encore quelques escalades à sortir dans ce gouffre, pour fouiller des failles transverses, ça peut donner quelques bonnes surprises !

Avis aux amateurs : à 2, ça le fait bien, tout le matos est chez moi, mais pas de corde d’escalade, sauf perso. Le club pourrait peut-être investir dans 40 mètres de corde dynamique en 9 ou 10 mm ? Mes cordes de glacier ou d’escalade à double n’iront pas sous terre !

Manu

2 Comments

  1. Merci pour cette escalade « Inutile, mais belle. Donc indispensable »
    Je suis ok pour attaquer la désob à la base de la coulée de calcite. il y a des personnes motivées au SCMO ?
    Thomas

    • Devine ? 20 min de chez moi, 5 min de descente…
      En plus j’ai un marteau burin 😉

Trackbacks/Pingbacks

  1. Séance désob’ aux Rappants par le Club Spéléo de Montgeron | Spéléo Club Mont d'Or - [...] avions été contactés par Brice (from Paris). En furetant sur la toile, Brice avait découvert un article de notre…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *