Gouffre DAUPHIN (8 février 2013) – Vellerot-lès-Belvoir (25)

Posted by on 12 Fév 2013 in Actualités, CR, Photos | 2 comments

Gouffre DAUPHIN (8 février 2013) – Vellerot-lès-Belvoir (25)

Équipement du Gouffre Dauphin

Préparation de la plongée du 16 février

A l’invitation de Thomas S. de l’ASCR, nous nous retrouvons, Thomas, Alex et Manu, devant l’entrée du Gouffre DAUPHIN : le but est d’équiper jusqu’au collecteur (-150m) pour permettre à des plongeurs d’aller explorer la suite.

Des escalades à faire

La première plongée, épique, avait permis de découvrir 400 m de galeries post-siphon, probablement accessibles à des non-plongeurs avec quelques aménagements. Le CR de cette sortie en 2007

C’est donc le but de cette nouvelle sortie :

Relancer les grosses explos avec des moyens persuasifs

Alex est le seul de la bande à découvrir le trou : beau petit gouffre, progression variée, puits arrosés.

Bref, tout ce qu’on aime !

A noter : ce gouffre s’ouvre dans l’enceinte de l’exploitation de M. et Mme…DAUPHIN. Ce couple d’agriculteurs est assez fier de cette cavité, et l’accueil est mémorable : café, biscuits, « prune »  obligatoires à l’entrée et à la sortie, sans parler du bonheur de se changer dans la paille, à côté des veaux et des vaches. Véritable accueil VIP !

L’équipement est assuré à tour de rôle

On échange beaucoup sur la meilleure manière de faire, en pensant à ceux qui sortiront de la plongée, après 20h sous terre, épuisés et chargés lourdement. On essaie donc de leur faciliter le travail sur des zones qui normalement se passent un peu « toute seule », mais pour lesquelles il vaut mieux ne pas glisser.

après les étroitures dans la boue liquide, les escalades sous cascade.

Manu écope de l’équipement du puits de la goutte dans le cou. Pour le coup, c’est plutôt le puits de la douche froide ! Le gouffre ruisselle littéralement, mais la pose de la tête de puits se fait tranquillement (dans le jet, donc). Le réglage du noeud qui ne coulisse pas, c’est le meilleur moment, évidemment.

Plus loin, c’est Alex qui invente un système pour éviter un beau frottement sur corde si on tire dessus à la remontée…

Et enfin, Thomas qui part en trombe sous la dernière belle cascade pour limiter sa douche pendant l’équipement : Une bonne équipe !

La dernière partie se déroule en mode « canyon »

Avec de jolies cascades à descendre ; et qui devront être remontées ! Rien de méchant, mais des embruns qui trempent vite les énergumènes que nous sommes. La remontée est très échelonnée, et tout se passe vite et bien.

Nous aurons passé environ 6 heures sous terre (pour la visite, contacter l’ASCR).

Merci à Thomas, et si on vous demande de participer au « portage-plongée », n’hésitez pas !

2 Comments

  1. Suite à l’explo (plongée + repérage de plusieurs escalades) du 16 février 2013, voici un commentaire de Kristof :
    « En additionnant le cheminement principal et les quelques visées dans les affluents, on arrive à 600 m de cheminement jusqu’au siphon terminal […]
    Si on ajoute également les cheminées (5 grosses cheminées…) on doit pouvoir justifier 750 m de conduits nouveaux ce qui permettra au Dauphin de « grandir » et de franchir les 4350 m de développement »
    En clair, arrêt sur un nouveau siphon après 600 m de collecteur, plein de cheminées dont il faut trouver le sommet par d’autres entrées (dont le gouffre Pater ?).
    Le tout pour une sortie de 11 à 13h selon les équipes ! Chapeau.

  2. Prochaine sortie le 10 mars prochain au Gouffre Dauphin, pour sortir quelques belles escalades.
    Contact : Thomas ou Manu

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *